logo

Charité , Foi, Espoir
  • English
  • Français
  • Deutsch
  • Русский
  • Español
ASSOCIATION HUMANITAIRE AKAMASOA Reconnue d’Utilité Publique par décret du Gouvernement Malgache N° 2004 – 164 du 03 février 2004 Compte rendu  2014   Chers amis ! Nous avons vécu  une  très  belle année  2014   avec tout le peuple d’Akamasoa  et un seul événement   a  embelli   tous nos efforts  et nous a fait oublier  tous les moments difficiles que   nous avons dû vivre cette  l’année qui s’achève.   En   cette   année 2014, il y  a  eu un moment privilégié et d’une intensité indescriptible  que nous avons vécu à Akamasoa et des  amis  du monde entier sont venus  se réjouir avec nous pour cette fête unique par  sa  signification, sa profondeur  et la joie avec laquelle,  elle était  préparée et réalisée !   Je parle de  la fête des 25 ans d’Akamasoa que nous avons fêtée  le 19 octobre. Cet  anniversaire a  laissé  un souvenir impérissable  en tous ceux  qui l’ont  vécu. Il y  avait une grande joie, une grande  participation, une grande  solidarité  et une grande  fierté d’avoir  réalisé  durant un quart de siècle une aventure  extraordinaire  et un défi contre  l’extrême pauvreté  que  presque personne ne croyait possible.   Mais pour  Dieu en  qui  nous croyons de tout notre  cœur, tout est possible  et  Il ne nous a jamais laissé seul !   Parmi les invités  a répondu présent, le Président de la République  Monsieur Hery Rajaonarimampianina  et  son épouse et 8 de ses  Ministres et autant de conseillers spéciaux. Le Président  de La République a voulu donné un  signe fort que cet Œuvre  d’Akamasoa est important pour  le bien de tous les pauvres et surtout pour les  12.000 enfants scolarisés.   Le Président   de la République  a dit à la fin de la messe : «  j’ai pensé venir  vous encourager mais  en fait, c’est vous  qui durant cette messe  qui m’avez  encouragé, pour que je redouble de forces pour m’occuper des 22 millions de Malagasy à travers tout le  territoire  et les faire sortir de la pauvreté » !   L’après-midi,  il y avait au programme  un mouvement d’ensemble  réalisé par  4.000 élèves et 1.000 ouvriers et ouvrières d’Akamasoa. C’était  d’une beauté extraordinaire.   Dans les tribunes  l’après-midi, il y avait des invités qui ont  toujours appuyé notre  Œuvre  et que nous  aimons,  l’Archevêque de Antananarivo Mgr  Odon Marie Arsène  Razanakolona, Le Nonce Apostolique Mgr  Eugène Martin Nogent  et Le  Maire de la Ville  d’ Antananarivo !   Une fête qui fera date dans les annales d’Akamasoa ! Cette fête,  elle va  répercuter longtemps dans les cœurs de nos élèves  et des  adultes. Les êtres humains vivent aussi des  beaux souvenirs, des belles  histoires  et  cette fête du 25 anniversaire d’  Akamasoa,  c’était une ! Bien sûr, cela ne nous a fait pas oublier les autres problèmes  que durant 25 ans nous avons combattus !   Encore cette année, les difficultés sociales étaient dures, parce que  le peuple Malagasy n’a pas  vu  le changement qu’il attendait  avec beaucoup  d’espoir. Le nouveau  Gouvernement  n’a pas  eu  durant cette année 2014  les aides que la Communauté Internationale  avait promis et ils n’ont pas pu  changer le quotidien dramatique  des  citoyens  du  pays !   Ainsi nous avons   reporté l’espoir  pour l’année  2015. Mais  cette fois ci,  si rien ne change en bien,  il n’y aura plus d’excuses. Le décollage  économique est une  urgence,  sinon on peut craindre  le pire ! La population est  extenuée  et  fatiguée d’attendre plus  de justice sociale  qui leurs promettent leurs dirigeants. Les nouveaux élus doivent se rendre compte  qu’il  n’y a pas un plus grand honneur que servir son propre peuple et préparer un avenir meilleur aux élèves de leur propre Patrie. Le Peuple Malagasy  attend  impatiemment la fin de  la corruption,  de la  gabegie, de l’égoïsme, de l’indifférence de ses dirigeants face aux problèmes du chômage des jeunes ,  les personnes  âgées  laissés pour compte  et sans aucune  protection sociale  ainsi que les veuves avec des nombreux enfants. Cette année encore, l’insécurité de personnes et des biens  a augmenté, il y avait recrudescence   de vols   et tans d’exactions envers  les citoyens  qui veulent la paix et du travail ! Il y avait un signe  positif  rapporté par les Autorités que plus de  4.000 bandits de grands chemins se sont convertis.   De point de vue  de la santé,  la peste a encore frappé fort  cette année.  On parle  de   47 morts et   152 cas suspects.  Cela est du  au manque d’hygiène  et  que les ordures sont éparpillés  partout  dans l’indifférence totale de tous les responsables  des Communes. On se demande si ce sont les fantômes qui vont nettoyer et  ramasser les ordures  de la Ville. Cela laisse penser qu’il y a  beaucoup de paroles prononcées, mais vides de sens et bien sûr sans aucun suivi concret. On ne voit pas encore une  volonté politique  déterminée à changer la mentalité  et  s’attaquer  explicitement sans hésitations  à tous ces maux  qui paralysent la vie  sociale, économique  et qui empêche tout vrai progrès du pays !   De notre part,  chers  amis, nous avons  continué à travailler  et nous avons pu encore cette année  réaliser de nombreux projets pour le bien de la population la plus délaissée !   Voici les réalisations durant cette  année  2014 !   Nous avons construit une école primaire de  10 salles de classes, une salle d’œuvre d’une capacité  de   3.000 personnes, qui est aussi un espace culturel, nous avons   construit   95  logements   pour les familles les plus pauvres, nous avons effectué la réhabilitation de  140 maisons,  enduits et peinture, également nous avons   réalisé des travaux d’ assainissement  dans tous nos villages, des canaux d’évacuation des eaux usées,  nous avons fait de trottoirs, goudronnés des routes,  pavées des ruelles dans nos villages et ainsi nous avons empêché l’érosion naturelle d’endommager notre travail. Nous avons   confectionnés   400 tables et bancs  pour nos écoles. Nous avons   repeint  nos 3 Hôpitaux  à Manantenasoa, Safata et Ampitafa. Nous avons planté 15.000 arbres à Antolojanahary.

Nous avons accueilli 37.000 personnes dans notre Centre d’accueil  pour une aide ponctuelle durant toute l’année. 38 milles  consultations ont  été réalisés dans nos Centres de Soins. Nous avons   servi  durant   toute l’année  1.820.000  repas aux  7.000 élèves  des écoles primaires seulement. Nous avons dû acheter  455 tonnes du riz  et 100 tonnes de légumes. Nous avons partagé  en  plus  65 tonnes  du riz pour les vieillards, cas spéciaux et  dans le Centre d’accueil, plus 15 tonnes de légumes. Près de 3.000 personnes ont pu travailler durant toute l’année et gagner leur  vie  grâce  à tous ces travaux.   Projets et  prévisions pour 2015 Construction de 80 logements, - Adduction d’eau Andralanitra, Mahatsara, Antolojanahary, - Construction de 10 nouvelles salles de classe, - Electrification du village d’Antaninarenina, Ambaniala, - Clôture de l’Ecole Supérieure à Tolotra, - Extension du Centre d’accueil Mangarivotra, - Réhabilitation de l’accueil spécial à Mahatazana, - Extension du terrain de basket Cité Akamasoa, -Construction de route pavée et goudronnage devant le village d’Ambaniala, - Réhabilitation, enduit et peinture d’une centaine de logement à Akamasoa, - Reboisement à Safata, Antolojanahary, Manantenasoa, - Goudronnage de 2 terrains de basket à Bemasoandro, - Construction d’un petit marché à Safata, - Construction d’un bureau de Directeur et salle de professeurs du collège à Safata, - Réhabilitation du Centre Vaingaindrano, - Construction d’une centaine de latrines, -Construction d’une nouvelle cuisine, centre d’accueil à Mangarivotra, - Confection de 500 tables et bancs pour les écoles, - Construction de 2 vestiaires, une grande salle de réunion, - plus 10 toilettes et douches dans le complexe sportif Bemasoandro, - Construction de la route en pavée vers la Villa Saint Paul, - Construction d’une Maternité à Manantenasoa, - Entretien de 12 Ecoles d’Akamasoa :  peinture et pose des centaines de vitres cassées, - Construction de lavoir communautaire Cité Akamasoa, Antaninarenina, Antolojanahary, Bemasoandro.   L’année  2015 était  attendue  comme  l’année  de tous les espoirs  et d’une grande joie  mondiale, puisque nous devrions  diminuer la pauvreté à moitié sur notre  Planète. En toute simplicité, il faut reconnaître que  rien de cela n’était accompli, surtout dans  la couche de la population la plus pauvre  dans le Continent Africain, toujours oublié  et  abandonné. Nous continuons  à vivre  avec la pauvreté  devant  nos portes et sous nos  yeux ! La pauvreté est devenue une maladie chronique. Il y a  ceux qui  nient l’ampleur  de la pauvreté sur notre  Terre en faisant des rapports faux et trop optimistes. Sinon  comment  s’expliquer leur  manque  de  volonté  et  de motivation pour trouver  le plus vite possible  de vraies solutions  à la pauvreté  dans laquelle vivent 800 millions  de nos frères et sœurs humains ! Pendant  qu’en Afrique on essaye de survivre dans des conditions de vie insupportables, les pays riches  et les sociétés multinationales  continuent à  inventer un progrès qui endort les masses et fait d’eux que de simples consommateurs  et des proies  à la vie facile. Ceux  qui programment  ce progrès  pour une seule partie  de l’Humanité exploitent sans aucun remord de conscience  les ressources de notre Terre comme si nous avions plusieurs Terre de rechange !   Malheureusement nous croyons  toujours que le moteur  de l’économie est  le profit, l’argent, la domination et  le monopôle des richesses qui donnent le pouvoir à certains pays et certaines personnes  avides d’honneurs et des prestiges  et n’ont aucun sentiment de  respect  et d’esprit de service pour  le bien commun   de tous  les êtres  humains  de notre  Terre.  C ‘était le projet  des 8  Objectifs  du Millénaire  des Nations Unies ! Il est temps que les Nations Unies  pensent à instaurer une redistribution plus  équitable   de toutes les richesses   de notre Planète   en faveur  de tous les enfants qui naissent sur notre Terre. Le Pape François  ne  cesse de nous rappeler  toutes ces vérités si simples  mais combien difficiles à les accepter et les mettre en pratique tous les jours !   A Akamasoa depuis   25 ans nous avons   vécu dans un esprit de fraternité, sobriété et de partage dans une économie au service de l’homme et solidaire, qui redonne l’envie de progresser d’être des acteurs de leur propre histoire. Nous pouvons voir  dans  les villages d’Akamasoa  une joie  et un respect   qu’on ne voit pas souvent  dans la grande Ville.  Mais cela ne nous fait pas rêver, nous savons combien tout ce que nous avons  construit est  fragile ! Que nous devons  défendre  avec toutes nos forces ! Nous restons éveiller  et avec les pieds sur terre !  Nous avons  gagné  des batailles à la pauvreté  mais pas encore la guerre.  C’est pour cela qu’il  nous est interdit de nous endormir  dans les beaux  souvenirs  de nos petites victoires  sur l’égoïsme, le mal, le laisser  aller et le chacun pour soi !   Avec votre  amitié, votre participation  à notre Œuvre  d’ Akamasoa  en faveur  des laissés pour compte, nous sommes  décidés  à   continuer  à  nous battre durant  cette nouvelle année  2015   et redonner des nouveaux espoirs et de la  force à nos jeunes  souvent désorientés par les mauvais exemples qu’ils  voient au sommet des Institutions  de l’Etat  et de la Société  et en plus des  tentations de la vie facile, des images artificielles et irréels de la télévision qui nous arrivent des pays riches. Le pays riches et les pays pauvres doivent  faire face au même combat  pour donner du sens  et  une raisons de  vivre et d’espérer à leur jeunesse et les inciter à se battre contre les tentations de la débauche, d’une vie d’apparence.   Le combat pour la dignité  humaine ne s’achève jamais. Chaque génération  devra lutter   pour survivre et trouver la saveur  d’une vie  consacrée  pour le  bien  commun   et le  bien pour tous !   A Akamasoa, nous sommes confrontés à cette grande responsabilité d’éduquer 12.000  enfants et jeunes arrachés à la rue, d’une décharge pour qu’ils  retrouvent  le chemin de la  vérité, de l’engagement, de la responsabilité et de la solidarité !   Chers  amis  d’ Akamasoa, MERCI  pour tout ce que vous avez fait pour nous et  nous vous  invitons encore à rester à nos cotés et  continuer à nous aider avec tant  de respect, de discrétion et d’amour, comme vous l’avez fait jusqu'à  maintenant   et  pouvoir  continuer  à réaliser  tous nos projets pour l’année 2015.  Ainsi le rêve de justice, de partage et de progrès équitable et durable puisse devenir une  réalité pour les plus pauvres qui doivent vivre avec quelques centimes d’euro par jour !   Grace à  vous,   cet Œuvre d’Akamasoa  est un «  oasis » d’espérance pour  des milliers d’enfants et leurs familles ! Rien n’est impossible à celui qui aime  et qui croit en l’homme et  en son Créateur !   Joyeuse fête de Noël  et Bonne et Heureuse année 2015 !   Père Pédro Opeka    

De l'autre côté du monde

Dans une décharge publique

Au milieu de nulle part

Au milieu des plus pauvres

est né un mouvement d'une

Dimension internationale

Rejoignez-nous ... Soyez un acteur

Nous sauvons des enfants

Nous sauvons l'avenir

PayPal - la solution de paiement en ligne la plus simple et la plus sécurisée !